Normand Mousseau
Professeur de physique et titulaire de la Chaire UdeM
Matériaux complexes, énergie et ressources naturelles
Accueil > Événements > Atelier : Une politique énergétique commune pour l’est du (...) > Atelier : Une politique énergétique commune pour l’est du (...)

Atelier : Une politique énergétique commune pour l’est du Canada : Qu’y-a-t-il à gagner ?

Université de Montréal, 3 novembre 2014

Le but de cet atelier est d’établir quelles pourraient être les grandes lignes d’une politique énergétique commune pour les provinces de l’Est du Canada — du Manitoba à Terre-Neuve et Labrador — et quels seraient alors les bénéfices nets pour la population par rapport à la situation actuelle.

Pour accéder à la documentation, cliquez ici

Articles de cette rubrique

Pourquoi cet atelier ?

La politique énergétique canadienne est encore pensée et appliquée aujourd’hui sur une base provinciale, avec extrêmement peu de coordination entre les divers gouvernements. Cette absence de planification régionale et nationale est particulièrement frappante quand on compare la situation canadienne avec ce que l’on retrouve dans plusieurs régions américaines et dans l’ensemble de la Communauté européenne. Pourtant, ces exemples montrent que, dans certaines situations à tout le moins, la coordination inter-état dans le domaine de l’énergie génère des avantages nets pour l’ensemble des populations, tant d’un point de vue économique qu’environnemental.

Que pourrait être une politique énergétique régionale englobant l’ensemble des provinces de l’est du Canada dans la contexte des bouleversements qu’on observe dans ce secteur à travers l’Amérique du Nord ? Est-ce qu’une telle politique assurerait des bénéfices pour l’ensemble des provinces concernées ? Si oui, quels sont les verrous techniques et politiques qui empêchent la mise en place d’une telle politique ? Sinon, est-ce que le niveau actuel de construction des politiques énergétiques est optimal ?

Ces questions représentent le coeur de la réflexion attendue durant cet atelier.

Une activité qui s’inscrit dans une initiative nationale sur les changements climatiques

Cet atelier s’inscrit dans une vase initiative canadienne visant la mise en place d’une débat pour une politique nationale sur les changements climatiques. Cette initiative est menée par la professeure Catherine Potvin de l’Université McGill et est soutenue par le Trottier Institute for Science and Public Policy.

En gros, cette initiative vise à lancer un débat national sur les actions que le Canada devrait prendre par rapport aux changements climatiques et, en particulier, à amener les chercheurs canadiens à prendre une part plus active dans le dialogue. En effet, alors que la communauté de la recherche dans de nombreux pays a été très active publiquement au sujet des changements climatiques, les chercheurs canadiens, en tant que groupe, n’ont pas encore trouver leur voix, laissant un vide important sur cette question fondamentalement scientifique.

De nombreuses activités se dérouleront donc au cours de l’année qui vient, dans le but d’insérer une contribution plus scientifique à la position canadienne qui sera dévoilée lors de la prochaine conférence internationale sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris à la fin 2014. Le programme de ces activités sera annoncé bientôt.


Format

Cet atelier, organisé en tables rondes et échanges en petits groupes, est conçu afin de favoriser les discussions. Grâce à cette formule, il devrait être facile d’identifier l’intérêt pour une politique énergétique régionale et quelles devraient en être les grandes lignes.

Afin de faciliter les échanges en direct, les participants sont encouragés à distribuer avant la tenue de l’atelier des documents et de l’information visant à éclairer divers aspects de la question. Cette documentation préalable permettra aux participants de développer une base de réflexion commune avant même d’arriver à l’atelier, ce qui facilitera des discussions plus riches et pertinentes.

L’atelier se déroulera au Carefour des arts et des sciences de l’Université de Montréal et il sera possible d’accueillir par vidéoconférence les participants qui ne pourront être présent sur place.


Programme

Avant l’atelier : date limite du 20 octobre

Puisque l’atelier vise à faciliter les échanges, les participants seront invités à soumettre leur réflexions, positions et toute information pertinente au sujet de l’atelier avant la rencontre, si possible avant le 20 octobre. Ceci permettra à l’ensemble des participants d’arriver préparer et de commencer immédiatement le dialogue.

La document pourra être dans n’importe quel format et pourra include des travaux déjà publiés ou préparés : tirés à part, powerpoints, vidéos, notes, etc. Vous n’avez pas besoin d’un effort particulier de formatage. Vous pourriez aussi fournir des documents que vous n’avez pas préparés mais qui vous semble pertinents. Lorsque possible, cette information sera déposée sur le site internet.

Journée du 3 novembre

8:30 Inscription
9:00 Mot de bienvenue
9:15 Brève présentation de chaque participant
9:30 Qu’y a-t-il gagner d’une politique énergétique commune ? (table ronde)
10:45 Pause café
11:45 Que devrait être la politique énergétique commune idéale ? (table ronde)
12:30 Lunch (buffet)
13:30 Barrières techniques, politiques et économiques, défis et transformations (table ronde)
15:00 Pause café
15:30 Une politique énergétique réaliste pour l’Est du Canada - direction, premiers pas, etc. (table ronde)
16:45 Sommaire
17:15 Mot de clôture
17:30 Fin

Participants

Afin de faciliter les échanges, le nombre de participants à cet atelier est limité à entre 15 et 20. Si vous êtes intéressé(e) à participer à cet atelier, contactez Normand Mousseau.

Les participants suivant ont déjà confirmé leur présence. Nous attendons une confirmation de la part de quelques autres personnes.

- François Bouffard (McGill)
- Claudio A. Cañizares (Waterloo)
- Evariste Feurtney (UQAR)
- L.D. Danny Harvey (Toronto)
- Roger Lanoue (Montréal)
- Wade Locke (Memorial)
- Guy Marleau (Polytechnique)
- Jennifer McKellar (UOIT)
- James Meadowcroft (Carleton)
- Normand Mousseau (Montréal)
- Pierre-Olivier Pineau (HEC Montréal)
- Ian H. Rowlands (Waterloo)
- Hugo Tremblay (Montréal)
- Emmanuel Yiridoe (Dalhousie)
- Mark S. Winfield (York)

Observateurs

- Miguel Anjos (Polytechnique)
- Guillaume Demers (MERN)
- Kristian Gareau (McGill)
- Jack Gibbons (Ontario Clean Air Alliance)
- François L’Italien (IREC)
- Catherine Potvin (McGill)
- Mickaël Trochet (UdeM)
- Lorne Trottier
- Johanne Whitmore (HEC Montréal)


Lieu

L’atelier se tiendra au Carrefour des sciences de l’Université de Montréal.

Salle C2059
Pavillon Lionel-Groulx
3150, rue Jean-Brillant
Montréal QC
H3T 1N8


Contact

Cet atelier est organisé par Normand Mousseau avec l’aide de Catherine Potvin. Cliquez sur ce lien pour contacter un des organisateurs.


Soutien financier

Cet atelier est rendu possible, en partie, grâce au soutien

- du Trottier Institute for Science and Public Policy ;
- de l’Institut de l’énergie Trottier, de l’École polytechnique ;
- de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal ;
- du programme de Chaires de l’Université de Montréal.


Hôtels

Pour ceux qui devront coucher à Montréal, le choix des hôtels est vaste. La rencontre se tiendra à l’Université de Montréal, à quelques minutes des stations de métro Côte-des-neiges et Université de Montréal.

À 5 minutes de marche, on trouve un hôtel correct, sans luxe, avec de grandes chambres.

Hôtel Terrasse-Royale
5225 Côte-des-Neiges
Montréal
QC

Téléphone : (514) 739-6391
Sans frais : 1-800-567-0804
Télécopieur : (514) 342-2512
info@terrasse-royale.com

http://www.terrasse-royale.com

On peut aussi loger à l’hôtel de l’Institut d’hôtellerie du Québec, facilement accessible par métro :

Hôtel de l’Institut
3535, rue Saint-Denis
Montréal (Québec) H2X 3P1

Téléphone : 514 282-5120
Sans frais : 1 855 229-8189 (au Canada et aux États-Unis seulement)
Télécopieur : 514 873-9893
Courriel : hotel@ithq.qc.ca

http://www.ithq.qc.ca/hotel/



Accueil | Contact | Plan du site